Pourquoi calibrer son écran ?

J’ai profité du confinement pour calibrer mes écrans. C’est une opération que je réalise régulièrement. Mais pourquoi calibrer un écran ?

Besoin de référence

Lorsque vous vous rendez dans un magasin d’électro-ménager ou de multimédia, comment choisissez-vous votre nouvelle télé ? Sur le mur d’écrans qui vous fait face, se déroule la même scène. Mais il n’y a pas deux téléviseurs, seraient-ils de la même marque et du même modèle, qui affichent les mêmes couleurs. Certains ont une teinte qui tire sur le vert, d’autres tirent sur le rouge, d’autres encore sont plus grisâtres. Laquelle parmi ces images affiche les couleurs les plus fidèles à la scène telle qu’elle a été tournée ?
Vous vous trouvez là, devant un des problèmes auxquels les photographes doivent faire face. Lors du post-traitement, comment corriger une couleur si on n’est pas sûr de la fidélité de celle qui s’affiche ?

Pour des photos parfaites il est nécessaire de calibrer toute la chaîne de production, de la prise de vue à l’impression, en passant par la post-production. Et en tant que formateur, je calibre également mon vidéo-projecteur chaque fois que je dois l’utiliser.

La calibration des écrans
Sonde de calibration
sonde X-Rite i1 Display

Pour calibrer mes écrans j’utilise une sonde X-Rite, qui va régler mon écran en fonction d’une grille de couleurs de référence.

Les couleurs s’affichent successivement et sont mesurées par la sonde.

Grille de calibration

Au bout de quelques minutes toutes les couleurs ont été contrôlées. Une image avant/après affiche les décalages qu’il y avait entre les couleurs affichées et les couleurs réelles. Si vous ne voyez pas l’écart, c’est que votre écran a lui aussi besoin d’être calibré !

Point blanc

Un graphe affiche le décalage entre le point blanc de référence et le point blanc affiché par l’écran (croix rouge sur le graphe). C’est là qu’on voit que la qualité de l’écran suivant l’écart qu’il y a entre la valeur idéale et celle que l’écran est capable d’afficher.

Image exemple

Une image exemple affiche un dégradé subtil de gris et de couleur peau. Il ne doit pas y avoir de coupure ou de décalage dans la suite des dégradés.

La chaîne de calibration

La calibration commence par la prise de vue. Non pas, quand je fais de la photo reportage, car dans ce cas la couleur a moins d’importance que la spontanéité, mais pour du portrait ou de la photo de groupe. Je commence par photographier une charte de couleurs. Ses cases de référence me permettront de régler la balance des blancs de toutes les photos prises dans ce lieu et pendant un créneau temporel donné.

Mes photos pourront ensuite être post-traitées en toute confiance. Je sais que les couleurs que j’aurai modifiées, améliorées, seront imprimées avec exactement les mêmes valeurs.

La livraison d’images calibrées

Un problème lorsque je livre les photos sur clé USB ou DVD, c’est que je ne connais pas la qualité de l’écran sur lequel elles seront affichées. « Tout ça pour rien, alors ! », me direz-vous. Hé bien non, car je fournis avec la clé USB ou le DVD une planche contact ou un livre photo qui sera le témoin des vraies couleurs de vos photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut